L’IHU ICAN crée une nouvelle plateforme entièrement dédiée au traitement et à l’analyse des données de santé : ICAN I/O

Identification de facteurs de risque de maladies, aide au diagnostic, au choix et au suivi de l’efficacité des traitements ou encore à la surveillance de la trajectoire des patients… Aujourd’hui, les données sont générées massivement dans de nombreux domaines scientifiques et médicaux. Ces données sont regroupées sous l’appellation « Big Data ». Avec les Big Data, la modélisation mathématique, les statistiques et l’informatique deviennent des outils incontournables pour gérer et analyser cette masse d’information. Les nouvelles informations qui en sont issues transforment profondément notre approche de la physiopathologie et des mécanismes biologiques sous jacents. Pour répondre au nouveau défi des Big Data, l’IHU ICAN a créé une plateforme dédiée: ICAN Intelligence et Omics (I/O).

L’expertise de la plateforme ICAN Intelligence et Omics (I/O) regroupe les trois briques essentielles pour mener des projets autour des Big Data en santé : 1- Gouvernance des données 2- Recueil des données et data management 3- l’analyse et l’intégration de données multi-omiques et cliniques.

La création de cette nouvelle plateforme s’inscrit ainsi dans l’évolution des technologies modernes et l’utilisation d’algorithmes robustes pour répondre aux besoins des chercheurs grâce à une approche collaborative et holistique intégrant les technologies multi-omiques et l’analyse statistique. ICAN Intelligence et Omics (I/O) a pour objectif d’apporter son expertise pour structurer, recueillir et gérer l’importante masse de données générées dans le cadre de projets de recherche. Extractions, analyses et traitements à grande échelle de données non structurées, hétérogènes et souvent cloisonnées chez les différentes parties prenantes dans les projets de recherche font partie des expertises de la plateforme ICAN Intelligence et Omics. L’utilisation des données, leur circulation, traitement, partage, sont un autre défi majeur que relève l’IHU ICAN avec la création de cette plateforme:  celui de la confidentialité des données patients, et l’absence, à ce jour, de mécanismes pour normaliser le transfert des données au niveau européen et international.

L’IHU ICAN s’est saisi de la question des données depuis plusieurs mois notamment à travers la réalisation de grands projets de recherche, comme Maestria, et mise sur une gestion complète et sécuritaire de l’ensemble de la « chaine » des données, en structurant la collecte de données grâce à une personne dédiée à la gouvernance des données, à 2 data manager qui permettent de recueillir, d’extraire et de classer les données récoltées et d’un data scientist pour les analyser.  L’expertise de la plateforme ICAN Intelligence et Omics est appuyée par le pôle juridique pour répondre aux questions réglementaires.

L’IHU ICAN se positionne donc comme un acteur majeur de niveau international capable de générer des données massives en santé et, surtout, de les analyser et d’en extraire les connaissances nécessaires afin d’en dégager une meilleure compréhension du vivant pour participer à l’amélioration de la santé publique.

La plateforme ICAN Intelligence et Omics (I/O) propose ainsi une offre de service adaptée pour des recherches académiques ou industrielles